ESCAPADE MEXICAINE

mexique

 

Récit de notre petite balade de trois semaines à travers la peninsule du Yucatan.

 

 

20 Nov - Une Journée très très longue !!

Lever 4h du matin (heure française). Et là on dit merci Air France pour

- vendre des Paris Cancun soit disant direct, et qui passent en fait au dessus de Cancun, puis continuent pendant encore 2 heures jusqu'a Mexico : résultat une correspondance de plus avec 1 heure d'attente et 2 heures de plus d'avion.

- de changer sans cesse leur numéro de vols quand ceux ci sont réservés depuis un bon moment : résultat, impossible de réserver ces sièges à l'avance, impossible de s"enregistrer directement depuis Toulouse sur le Paris Mexico, du coup, une correspondance hyper chaude à Roissy, où on a réussi à prendre l'avion après une course dans l'aéroport et 4 places dispersées dans l'avion que l'on a réussi à changer.

- de perdre systématiquement les bagages à Roissy : résultat sur 7 bagages, seulement 3 à l'arrivée. 2 autres deux jours plus tard, quant au deux restants toujours pas de nouvelles.

et on dit aussi MERCI à nos titis, qui contre toute attente, ont été finalement super sages, hormis quelques courses poursuites dans l'avion, qui faisaient rigoler tout le monde sauf, une fois, le steward!!

Ils

- ont dormi dans toutes les positions possibles ( Robin à même dormi par terre, Maëva sur les bagages,...),

- se sont amusés avec certains passagers ( en général plutôt agés, ils étaient gagas),

- allaient négocier du pain et de l'eau en espagnol et gestes à l'appui avec les stewards mexicains. - et se sont endormis comme des amours à l'hôtel, en ayant mangé seulement des gâteaux comme repas du soir.

DU 21 Nov - 23 Nov - ISLA MUJERES

Aprés une bonne nuit de sommeil, direction Isla Mujeres. Objectif numéro 1 : trouver le ferry qui nous acceptera nous et la voiture. Mission accomplie, les doigts dans le nez .

On peut pas vous raconter le trajet, on a dormi !!!!!!!! euh sauf Seb, il en fallait bien un qui reste éveillé.

Une fois débarqués, direction la ferme aux tortues, qui est en fait un centre de reproduction et de sauvegarde des tortues marines. Je ne sais pas si c'est la tête de nos deux petits anges, ou le fait qu' on essaye de baragouiner en espagnol, plutôt que de céder à la facilité de l'anglais (car ici la majorité des touristes sont ricains, et parlent ricain et solamente ricain, et le mexicain n'aime pas bien le ricain), nous avons eu droit à un régime de faveur avec visite guidée, où l'accompagnatrice nous a expliqué leur travail, présenté toutes les tortues et cerise sur le gâteau, a permis aux titis de les toucher et porter, alors que pleins de panneaux l'interdisaient aux autres visiteurs. Imaginez la tête des titis !

MEXIQUEMEXIQUEEnsuite resto sur la plage ou dans bouibouis au centre ville ( fort bons les bouibouis pour 10 euros à 4!!!!) et découverte de la cuisine mexicaine pour les titis : Score Robin 1, Maëva 0, Robin goute toût et adore les quesadillas et les fajitas, Maëva en est restée aux papas fritas ( frites) e un poquito de pollo pour cette fois ci, mais ça va venir !

Sinon, c'est farniente sur la plage ( la farniente avec Maëva et Robin est toute relative!!), plongée avec masque et tubas pour Maëva , qui a vu ces premiers poissons ( un poisson zèbre, un tout blanc, et un bleu avec les nageoires jaunes , dixit la Miss), repos dans les hamacs ( trop dur la vie!!), tour de l'île et balade pied, et découverte du festival des musiques et danses des Caraibes avec la participation de Cuba, République Dominicaine, Belize, et Mexique, je crois qu'on va revenir avec un CD de musique d'ici car Robin adore !!!!!!! En tous les cas on y retourne ce soir!

24 Nov - EN ROUTE VERS VALLADOLID

MEXIQUEAujourd' hui, journée de transition (comme ils disent dans les brochures), retour vers le continent avec notre superbe car ferry que Maëva a pris en photo, puis une petite pensée pour Aurore et Joêl en allant faire le ravitaillement au supermarché de Cancun : un WalMart !! (supermarché américain qui n'a vraiment rien de mexicain si ce n'est les caissières, à l'image de Cancun d'ailleurs). Impression bizarre que de voir des sapins et toutes les décorations de Noël avec 30 ° dehors .

MEXIQUENous avons recroisé sur notre route une école primaire, et Maëva a bien remarqué qu'ils avaient plein de jeux dans la cour, des balançoires, des toboggans, .... (certainement parce que nous sommes à Cancun, nous verrons bien ailleurs s'il en est de même), alors qu'elle, à Montcabrier, elle n'a que 3 cerceaux, 2 ballons sauteurs et 1 camion ( pauvre petite fille !)

Ensuite route vers Valladolid par une superbe autoroute où il n'est pas rare de croiser des vélos, parfois à contre sens, des piétons dans tous les sens, des camions de débroussaillage à contre sens eux aussi et finalement très peu de voitures.

Vu notre arrivée un petit peu tardive ( il faut dire qu'ici, le soleil est couché à 17h30) à Valladolid, la visite de la ville attendra demain.

La nouvelle de la journée : nous avons peut être trouvé le moyen de faire grossir Robin !!!!! manger de la cuisine mexicaine dans boui boui (record battu 5 € à 4 !!!), il a tout dévoré (et les empanadas à la farine de maïs, ça tient au corps !!), Maëva a finalement trouvé aussi son bonheur avec une espèce de bouillon de poulet avec des morceaux de poulet et des pâtes qui flottaient !!! Même ça Robin voulait lui piquer!!! Espérons juste que nos estomacs tiennent le choc !!

25 Nov - VALLADOLID - CHICHEN ITZA

MEXIQUECa y est, nous sommes dans le vrai Mexique, au moins celui que l'on s'imaginait, avec des rues défoncées, des camions chargées à blocs, moins d'américains, des rues colorées, de la musique latine dans les boutiques ou les restos, des sourires à gogos,.......

Au programme du jour, la visite d'une des sept "nouvelles" merveilles du monde : Chichen Itza. Arrivée à 9 heures sur place (on aurait pu arriver encore plus tôt mais on s'est planté de route) : merci les titis de vous réveiller aussi tôt, c'est à dire 6 heures (et encore il y a du progrès il y a encore deux jours c'était 5h), grâce à vous nous avons pu profiter de ce site immense au calme, loin des hordes de touristes qui débarquaient à midi quand nous on partait, Génial !

Chichen Itza est une ancienne cité Maya, avec des monuments variés allant du lieu de culte, à un observatoire astronomique en passant par une église, un temple guerrier, un jeu de balle, un marché,..., bref c'est immense. Heureusement nous avons deux titis de compétition qui ont super bien marché ! Ce qu'ils ont préféré, la résonance des lieux : au centre du jeu de balles, quand on tape dans ces mains on entend 7 fois l'écho, devant le Castillo, quand on tape dans ces mains, on entend le bruit du serpent ! Magique! Les mains des titis ont failli s'user !

MEXIQUEEnsuite direction Piste pour manger, et là nouvelle découverte pour Maëva, les élèves ici vont à l'école en uniforme !! Ouahh. Robin, lui, serait presque allé à l'école avec les petits élèves. En attendant, ils se sont fait 2 copines de jeu sur la place du village, l'une d'elle s'appelait Esteña.

Pour finir (enfin que nous croyons), balade dans Valladolid, qui est une ville peu touristique, donc agréable, avec une superbe Zocalo (place centrale des villes, où se trouvent les principaux monuments et où se retrouvent les mexicains, où ils viennent se reposer, lire leur journal,....., bref un lieu sympa), et des rues colorées. Bon en ce moment il y a des travaux dans la rue qui passe devant notre hôtel, et ici quand ils font des travaux ils, ne plaisantent pas, ils défoncent toute la rue, puis la reconstruisent. Maëva y a trouvé un avantage, on peut facilement retrouver l'hôtel, elle nous a dit :" on cherche la rue où il y a un gros trou, et on a trouvé l'hôtel !! Tout l'esprit pratique de son Papa.

Nous croyions notre journée finie, et en bons parents, que nous sommes, ( ou épuisés que nous étions)pensions coucher nos petits à 8H30, et bien c'est sans compter sur leur énergie à revendre et leur curiosité, ils nous ont entendu parler ce matin du spectacle son et lumière à Chichen Itza, sur lequel nous avions fait une croix dessus, car la journée allait être trop chargée. Et bien, mademoiselle Maëva veut y aller, et a convaincu son frère que ça allait être super, donc nous voilà reparti pour Chichen Itza.

MEXIQUEMEXIQUE

26 Nov - IZAMAL

MEXIQUEFinalement le son et lumières à Chichen Itza, n'était pas à la hauteur de nos espérances, longue narration en espagnol, et fortiche comme nous sommes nous n'avons pas pris les petits écouteurs qui font la traduction, et pour lumière, du jaune, du rose, du vert, du bleu qui colorait les uns après les autres les pyramides. Bref sympa pendant 5 minutes, Robin serait bien resté jusqu'à la fin ( un futur artiste ,celui-ci), Maëva a craqué au bout d'une demi heure ( pas mal tout de même).

Aujourd'hui direction Izamal, en route visite du couvent San Bernadino de la Sienna, visite rapide mais sympa, à la sortie les titis ont pu testé l'aire de jeux devant l'école primaire (ici dans chaque village on en trouve une), ça a suffi à leur bonheur.

Puis nous quittons, finalement Valladolid, une jolie bourgade en travaux pour aller vers Izamal une autre très joli bourgade..................en travaux (à croire qu'ils se sont tous donné le mot, on s'ennuie un peu en Novembre alors on va défoncer les rues!!), bon on les pardonne c'est plutôt pas mal pour eux c'était apparemment pour mettre l'eau courante et l'évacuation des eaux usées.

MEXIQUEMalgré ces "légers" désagréments liés aux travaux, la visite de la ville est super sympa, le magnifique couvent( et oui c'était la journée pieuse, aujourd'hui, il en faut une) San Antonio de Padua domine le Zocalo ( zocalo, vous vous souvenez, place où se retrouvent......), toutes les maisons du centre ville sont peintes en jaune et blanc ( magnifique), et Robin qui a l'âme d'un artiste, je vous dis, et parfaitement assorti aux couleurs locales.

La journée se termine par une balade en calèche ( devinez pour faire plaisir à qui ?) et après un plouf dans la piscine, une surprise de taille attend nos titis.................deux autres petits titis français Elliot ( 5 ans) et Camille ( qui fêtera ses 3 ans le ...5 décembre, tiens un petit signe de notre étoile) qui voyagent pendant un mois avec Papa et Maman , un peu comme nous quoi! Donc super soirée, à jouer en français cette fois ci, Un vrai bonheur.

27 Nov - UNE JOURNEE PLEINE DE SURPRISE

MEXIQUESurprise N°1 :

Nous partons vers notre prochaine étape, en passant par l'Aeropuerto de Mérida pour récupérer nos 2 bagages manquants (et oui, on n'y croyait plus, mais à force de coup de fils, nous avons retrouvé nos bagages qui sont à Mérida, et comme ils semblent incapables de nous les livrer dans un hôtel parce qu'on bouge trop souvent, on a décidé de passer les chercher, on n'est jamais mieux servi que par soi-même). Et là, oh surprise, ils sont là, et en un seul morceau. Ouf, nous sommes sauvés, on ne sera pas fâché, à jamais, avec Sara qui nous avait prêté le porte bébé qu'utilise papa et maman pour la trimballer, et Robin va enfin pouvoir avoir son siège auto, et ça a l'air de lui faire super plaisir ( vous comprendrez, que nous n'avions donné aucune précisions de ces bagages jusqu'alors, pour préserver le sommeil des Mamies et celui de Sara)

Surprise N°2 :

Nous découvrons aujourd'hui un des inconvénients de notre voiture de loc ( il y en a d'autres, comme sa consommation, ou son manque de place dans le coffre, mais ceux là on les connaissait déjà). Notre chère voiture est toute neuve (17 km au compteur), donc non seulement il est très peu probable qu'on la rende dans le même état qu'au départ, mais en plus elle n'a pas encore de plaques d'immatriculation, seulement un papier collé au pare brise arrière. Ce qui nous vaut l'immense privilège, de faire connaissance avec toutes les forces armées du pays (douanes, militaires, sécurité nationale,.....). Nous nous sommes fait arrêtés 4 fois sur 5 barrages ( un joli 80 %) pas mal en 30 km. Mais ceci est beaucoup moins stressant que ça en a l'air ( surtout pour les titis qui en général dorment), et Seb, a trouvé le truc : on est Français ( et surtout pas américain), on voyage dans tout le Yucatan, et on passe par ci, et on passe par là,...... Là, en général l'atmosphère se détend, et il finit par donner son permis de conduire et là ça tourne à la franche rigolade (allez savoir pourquoi ? Moi, j'ai un petite idée, il n'y a qu'à voir sa coupe de cheveux sur la photo !!!!). Bref rien de méchant jusque là, et qui a dit que le Mexique était le pays le plus corrompu d'Amérique latine (de notre désormais grande expérience des contrôles, nous n'avons jamais eu à verser un centime, pourvu que ça dure!!!)

Surprise N°3 :

MEXIQUECe soir, on fait péter le budget au niveau hôtel, petit ( mais grand par le prix) plaisir que l'on s'est accordé après une semaine de périple, un super hôtel prés de Celestun, sur une plage déserte au coeur de la réserve naturelle, avec piscine surélevée vu sur la mer, dont la description est " 15 bungalows écologiques qui raviront les amateurs de calme et de nature intacte", bref un petit bijou qui nous fait déjà rêver.

Donc après 1 heure et demi de route et une demi heure de piste, "Welcome to paradise", tiens c'est bizarre, je ne savais pas qu'il y avait des camions, des gravas et des marteaux piqueurs au paradise. Optimiste comme nous sommes, nous passons le porche d'entrée, en franchissant un chemin en cours de bétonnage ( notre fil conducteur est décidément les travaux au Mexique), et cherchons la réception en se disant que se doit être un peu plus loin.

MEXIQUE Résultat nous faisons le tour de ce site enchanteur, certes, mais où chaque bungalow est un véritable chantier, et où à la place du chant des oiseaux, on entend le bruit des masses et des perceuses. Nous trouvons finalement le réceptionniste, qui nous invite à entrer dans le resto ( et oui! on peut pas aller à la réception, elle est en chantier, c'était le porche sous lequel on était passé), pour nous donner quelques explications ( oulala, ça sent pas trés bon ça, tu me diras, on a un peu le nez bouché, parce qu'on aurait du le sentir dès l'arrivée).

Un petit cocktail nous attend, ça c'est pour faire passer la pilule, c'est plus facile à avaler comme ça ! " Comme vous avez pu le voir, nous faisons quelques petits travaux de rénovation (la rénovation au Mexique, que ce soit celle des routes, on l'avait déjà remarqué, ou des hôtels, se définit, donc, par tout casser et reconstruire, après tout, faire et défaire c'est toujours travailler) , et tout devait être fini avant votre arrivée mais ce n'est pas le cas, nous sommes désolés de la situation. - Toi t'es désolé, et nous on est consternés, alors on te casse la tête avant ou après le cocktail ?

Finalement, dans ces situations, le meilleur moyen de faire retomber la pression , est nos titis et oui ils s'attachent beaucoup moins au détail !, ils ont déjà repérer la piscine, et il y a des hamacs devant le bungalow alors tout va bien, donc en bon français qui se respectent, on finit par négocier le repas du soir, la bouteille de vin et 2 Margaritas pour l'apéro, et cerise sur le gâteau que la destruction du bungalow voisin du notre soit reportée de 24 heures.

Bilan : Aprés une bonne baignade dans la piscine, une petite balade sur la plage avec de magnifiques coquillages seuls au monde ( on risque pas de ce marcher sur les pieds, à part les 30 ouvriers, il n'y a que nous et un couple d'hollandais), deux margaritas géantes, un super repas, une bonne bouteille de vin chilien et une bonne nuit, nous décidons tout de même de mettre les voiles le lendemain matin, en négociant le remboursement de la deuxième nuit, car le charme tant attendu, n'est vraiment pas là.

28 Nov - CELESTUN

MEXIQUEAprès avoir quitté "notre havre de paix", nous décidons de profiter comme prévu de Celestun ( la recherche d'un hôtel pour ce soir, attendra justement à ce soir). Celestun est un petit village de pécheur au bord du golfe du Mexique, tranquille, et un petit peu touristique entre midi et 16 heures (quand les quelques bus débarquent), comme d'hab en petit futés, nous en profitons le matin, et partons faire une balade en barque avec un pêcheur dans la réserve naturelle, qui abrite plein d'espèces d'oiseaux (cormorans, pélicans, ..... et une immense colonies de flamands roses). On peut s'approcher à moins de 5m, les flamands roses sont bien plus roses que chez nous, le spectacle est magnifique (en particulier quand ils volent, fait assez rare), une petite balade dans la mangrove (elle aussi magique) et nous voila de retour ravis.

 

MEXIQUEMEXIQUEMEXIQUE

 

 

 

 

 

 

Un petit plouf dans le golfe du Mexique, et puis s'en va !

 

 

 

mexiqueEn route petite pause goûter à l'hacienda Ochil, hacienda super bien rénovée, qui semble être la sortie des Mexicains aisés, il faut dire que le cadre est superbe et le lieu reposant (sauf entre 4 et 5 heures aujourd'hui quand Maëva et Robin ont débarqué, parce qu'en plus, maintenant ils se mettent à parler Espagnol, avec des Ola, Por favor, Gracias, et Hasta Luego, en veux tu, en voila).

 

29 Nov - UXMAL

mexiqueMagnifique et plein de charme ! De quoi parle t'on là ? De Seb ? ç' aurait pu, mais ce n'est pas ça ? Du dernier hotel où on a dormi, il y avait de ça, mais ce n'est toujours pas ça. Non, c'est du site d'Uxmal, le deuxième plus important site du Yucatan après Chichen Itza. Un site à taille humaine (tout est relatif, nous ne mesurons pas non plus 35 m de haut), dans un paysage verdoyant et vallonné, à l'architecture magnifique et aux sommets finement sculptés, bref on est tombé sous le charme.

Nos titis ont, en plus, fait des découvertes historiques sans précédent : Maëva tout d'abord, qui en train de monter les marches des temples abruptes et surtout très étroites en est arrivée à la conclusion toute naturelle "Ben, dis donc, ils devaient avoir des petits pieds les mayas !", Robin ensuite, qui voyant du grillage à l'entrée de chaque chambre du quadrilatère des nonnes (grillage qui nous permet de voir à l'intérieur, tout en nous empêchant d'entrer) répétait sans cesse "Et, elles sont où les poupoules, elles sont où". Nous sommes donc en train de visiter un simple poulailler !!! (celle là personne n'y avait pensé, et les poules devaient être à leur aise dans cette immensité).


mexiqueNous avons aussi fait un jeu extraordinaire pour nos titis : la chasse aux iguanes (pas facile de faire ça à Villeneuve les Lavaur, aux lézards à la rigueur), ici rien de plus simple, il y en avait partout sur le site. Pour cette fois, ce sont les garçons qui ont gagné, c'est eux qui en ont le plus découvert, les filles prendront leur revanche une autre fois. Le plus dur n'était pas de les trouver, mais de les prendre en photo, avant que Robin de sa délicate voix et de ses gestes doux, ne les aient fait fuir.

Et Papaye (ici il n'y a pas de cerise) sur le gâteau, nous avons retrouvé par hasard Elliot et Camille sur le site, c'est donc parti, pour un petit moment de jeu à gogo .

 

 

 

MEXIQUEMEXIQUE MEXIQUE

Finalement, nous avons un deuxième artiste, Maëva, pendant que l'on se repose un petit peu à l'ombre et que Robin colorie des cochons roses sur son cahier de coloriage, mademoiselle dessine !! Et c'est plutôt pas mal non ?

 

 

 

 

 

30 Nov - CAMPECHE

MEXIQUEArrivée hier dans l'après midi à Campeche.
Quelle est la première chose que l'on fait quand on arrive dans une ville qui est classée au Patrimoine Mondial de l'UNESCO...............................
Et bien nous, on cherche une laverie !! Et oui la situation est grave : la réserve de culottes et caleçons s'amenuise. Seul Robin est à l'abri de la rupture de stocks (car nous avions prévu quelques suppléments au cas où il y ait pipi au lit, et le petit filou, se doutant de la pénurie qui se profilait à l'horizon, n'en a pas fait un seul, préservant ainsi ses réserves).

Nous voilà donc parti, à travers cette si jolie ville avec notre baluchon sur le dos et revenant comme on était parti ( .........avec notre baluchon sur le dos) car les laveries ouvertes le samedi ne font pas partie des critères d'élection de l'UNESCO !

Et quel jour y a t il après samedi, il y a dimanche, donc autant oublier tout de suite de changer de culotte demain !

Une fois fait à cette idée, nous avons pu profiter des couleurs de la ville, du jaune, du vert, du rose, de l'ocre, un vrai régal pour les yeux. Campeche est non seulement jolie, mais en plus super agréable, pas trop fréquentée, mais suffisamment animée pour nous occuper une soirée.

Au quatre coins du zocalo (et oui, toujours lui), nous avons assisté hier soir simultanément (assez surréaliste),
- à un mariage en grande pompe dans la cathédrale
- un spectacle musical de fontaines lumineuses,
- un loto (ici aussi, c'est la saison des lotos, la différence avec nous c'est qu'ils ne sont pas agglutinés dans un salle des fêtes surchauffée, mais en plein air),
- et un radio crochet ( peut être avons nous vu la future "Nouvelle Star" Mexicaine, en tous les cas ça rappelle des souvenirs!!!!)

MEXIQUEMEXIQUEMEXIQUEMEXIQUE

1er et 2 Déc - PALENQUE

Longue route pour aller à Palenque, car ici il y a 3 éléments qui font que 360 km se font en 6h :
- les travaux (oui, notre fil conducteur est de retour, je pense même que Seb dès son retour à Toulouse va courir s'inscrire en fac pour faire un thèse sur l'industrie du BTP au Mexique, il a tous les éléments pour)
- les contrôles de sécurité, non plus à cause de notre plaque, mais pour lutter contre les traffics de drogue. Et bien nous, maintenant, on sait comment passer de la drogue (avoir une bonne tête comme la notre et planquer le paquet aux pieds de nos petits "chérubins", car s'ils nous font vider toute la voiture , ils ne dérangent jamais les kikis, et donc ne regardent jamais à l'arrière. Impressionant le contrôle (car jamais agréable d'avoir des mecs armés de mitraillettes devant le nez), mais pas très efficace.
- et les topes (non pas celles qui font de notre jardin un vrai terrain de cross), mais des dos d'âne géants qui se trouvent dans chaque village, à l'entrée, à la sortie et entre le deux il y en a une demi douzaine, sachant que l'on croise un village tous les 10 km, faites le compte, si la lutte contre la drogue n'est pas hyper efficace, celle contre la vitesse en ville est particulièrement redoutable.

Nous avions, en plus, un dernier handicap : la passion de Robin pour les vaches . Nous devions ralentir à la vue de chaque troupeau (et si nous n'en n'avions pas vu de tout le séjour, là pour le coup, nous avons été servis, nous avons parcouru des kilomètres et des kilomètres au milieu des ranchs mexicains, il ne manquait plus que Florent Pagny, et on se croyait en Patagonie).

MEXIQUEAprès cette longue route, notre séjour à Palenque sera sous le signe de la pluie (et oui, nous avons eu nos premières gouttes d'eau pendant au moins.............................. 1h30, moment de solidarité avec vous!!!!!), et de la musique. Nous avons en effet dîné le premier soir dans un resto "routard", moyenne d'age 25 ans, on était un peu vieux avec nos schtroumfs, mais l'ambiance était très sympa et chaque soir un groupe vient jouer de la musique, nos titis ont adoré, et dansé, tellement que le spectacle était autant sur la scène que devant la scène. Si vous avez besoin de deux loustics pour mettre de l'ambiance, on peut les prêter!!!

Petit mot sur la ville de Palenque, elle est beaucoup plus fréquentée et beaucoup plus embouteillée que Campeche, beaucoup moins colorée aussi, mais elle comporte un avantage indéniable à nos yeux, un service de laverie au fond d'un internet café (on laisse le baluchon de linge, et on le récupère le lendemain lavé et plié, quand on a laissé notre pauvre petit sac tout seul au milieu des PC, on l'avoue, on n'était pas sûr de le retrouver le lendemain, du coup quand on l'a récupéré, on était tellement content qu'on a laissé un super pourboire qui a rendu heureuse la jeune fille qui tenait le business, on aura au moins fait une heureuse).

MEXIQUELe lendemain, visite du site qui se trouve en pleine jungle, ce qui lui confère un charme et une ambiance particulière, indéniables. Nos petits aventuriers, eux se sont préparés à leur excursion dans la jungle:
- Maëva s'attendait à voir des "fourmis à tête rouge" et des perroquets,
- Robin lui pensait voir des coqs et des hippopotames!!!
Déception, nous n'avons rien vu du tout (quelques oiseaux tout au plus), remarque il aurait été difficile de contenter Robin!!

MEXIQUEDans l'après midi, aller retour aux chutes d'Agua Azul, et donc route à travers l'état du Chiapas, la terre des Zapatistes (mouvement de révolte des paysans indiens en 1994). Les paysages sont magnifiques, montagneux à la végétation luxuriante. Par contre la population, elle, ne semble pas dotée des même richesses, on sent bien ici que la pauvreté est bien plus présente qu'ailleurs.

Journée terminée à la demande générale (demande incessante toute la journée) à écouter (et écouter veut forcément dire danser pour nos titis) à nouveau la musique dans notre resto de la veille!

Aujourd'hui, même si nous sommes revenus bredouilles coté animaux, nos conclusions historiques ont avancé, nous avons découvert, vu la hauteur des marches, que bien que les mayas avaient de petits pieds (découverte faite précédemment à Uxmal), ils avaient de grandes jambes!!!!!

3 Dec - XPUJIL

MEXIQUEDépart vers Xpujil, avec retraversée de nos ranch mexicains, nouveaux contrôles, même vaches, bref du classique.
L'avantage de ces long trajets c'est que l'on traverse plein de villages et on peut ainsi confirmer certaines observations déjà faites :
- Connait-on un joueur de basket Mexicain ?, (moi non, mais je ne suis certainement pas une référence), pourtant dans tous les villages du plus plus petit au plus grand, il y a toujours un terrain de basket, souvent au sein même de l'école ou de...............................l'enceinte de l'église!!! Sans doute l'influence américaine!
- je croyais que le royaume de la chaussure était italien, et bien c'est faux, il est mexicain. En effet dans chaque "ville", c'est à dire contenant quelques boutiques, en moyenne sur 6 commerces, il y en a 2 de chaussures (zapateria ici), 1 de téléphone portable et de disque, 2 de mini (mais vraiment mini, pas plus grand que notre cuisine, quoi) supermarket, et 1 pharmacie qui fait aussi fleuriste, bureau de tabac, presse et tout ce que vous voulez d'autre.
- la société PEMEX détient ici le monopole de la distribution d'essence, et elle doit se faire les corrones en or, car les stations ici ont la taille de nos stations sur les aires d'autoroutes, à la différence prêt qu'ici sur certaines routes ils doivent bien voir au moins.................... 2 voitures par jour. De plus nous avons assisté là aussi à la "remodelation" comme ils disent, d'une station service un peu défraîchie : on la ferme et on en reconstruit une flambant neuve, juste à coté.

Une fois arrivé, visite du site de Becan, un site du Rio Bec ( de style complètement différent de tout ce que nous avons vu jusqu'à présent, site moins fréquenté. C'est sûr, on ne nous avait pas menti, on était tout seul! Un site rien que pour nous, le pied.
Du coup, nos deux titis se sont complètement plongés dans l'ambiance, avec deux batons et une pierre, ils jouaient à mettre le feu dans tous les recoins des édifices, jouaient à cache cache et tiraient sur des ennemis invisibles. De vrais conquistadors!!!
Les marches des pyramides, ici, sont beaucoup plus larges qu'ailleurs, ce qui n'a pas échappé au yeux curieux et averti de notre petite historienne : les gens qui ont construit ça devaient donc avoir de grands pieds, alors ça devait certainement être des méchants!!!!!!!

Bref, une visite qui a enchanté les petits .

4 et 5 Déc - MAHAHUAL

Réveil en fanfare ce matin, par une petite poupette toute excitée d'ouvrir ses cadeaux.
- "Mais Maëva, on a déjà fêté ton anniversaire avant de partir, tu n'as pas de cadeaux aujourd'hui, on ne pouvait pas en emmener dans les bagages."
- "Mais si, Maman, j'ai vu les paquets à la maison quand vous faisiez les valises"
Ouh, la coquine, on ne peut décidément rien lui cacher.
Ouverture donc des 3 petits paquets (un puzzle pour apprendre à lire l'heure, un livre de Dora, et une montre; gros bisous au passage à Théo et aux Mamies) avec l'aide de Mr Robin, qui avait du mal à comprendre que tous les cadeaux étaient pour sa soeur et se demandait où était le gâteau pour souffler les bougies.

MEXIQUEDépart ensuite pour notre prochaine étape, une petite pause de deux jours, que nous avions voulu au calme, loin de tout: Mahahual, un village de pêcheur, isolé, au bout d'une route de 50 km en cul de sac, sur la Costa Maya, réputée pour sa barrière de corail et ses plages magnifiques, mais bien loin du tourisme de masse(mais certainement pas pour très longtemps) de la Riviera Maya, bref notre bonheur.

Ce que nous ne savions pas en choisissant cet endroit, c'est que l'an passé l'ouragan Dean était passé par là. Les dégâts sont énormes (nous n'imaginons même pas au lendemain du passage de l'ouragan), et les traces de la catastrophe encore bien visibles (maisons détruites, forêt entière d'arbres morts, plages ravagées,........), mais tout le monde s'affaire à reconstruire et la vie reprend ses droits.
Un peu comme nous, quoi !!!!! Un endroit bien choisi, finalement !

Un détail qui nous a marqué, c'est qu'au milieu de ce décor apocalyptique, l'état ayant investi 40 millions de pesos pour reconstruire, les lampadaires sont les plus beaux de tous le pays, et les panneaux de signalisation flambeaux neufs et en nombre démesuré pour indiquer des rues qui n'existent même plus.
Mais pour rebâtir, il faut bien commencer par quelque chose!

MEXIQUEMEXIQUEMalgré tout cela, l'endroit a pour nous un charme particulier et nous avons trouvé notre petit paradis : un petit hotel-chambre d'hotes, de quatres petits bungalows sur une plage déserte.

C'est donc ici, que hier soir nous avons fêté les 5 ans de la mademoiselle Cacahouette, qui a même eu droit à un gâteau de pancakes pour souffler ses bougies, improvisé en 10 minutes, par le cuisinier. Le charme des titis a encore opéré et les gens, ici, sont vraiment adorables.

Aujourd'hui, l'hôtel est rien qu'à nous, nous sommes tous seuls !
Journée pleine de calins et de jeux sur la plage, seuls au monde, les yeux tournés vers les étoiles.

 

 

 

6 au 10 Déc - TULUM

MEXIQUEDépart de Mahahual sous une averse, et oui ici aussi ça arrive, et comme pour tout le reste quand ça arrive ça ne plaisante pas.
Maintenant avant dernière étape à Tulum pour se reposer (la dernière, elle compte pour du beurre, c'est à Cancun, juste pour dormir avant de prendre l'avion), et là, un problème terrible se pose à nous, les jours qui viennent vont être difficiles, car nous avons le choix entre plage de rêve ou ............................plage de rêve. Que faire ? et bien allons y pour plage de rêve!
Les titis sont aux anges, châteaux de sable, mer chaude, soleil, repas sur la plage, sieste dans les hamacs,....
" - Eh, dis donc Maman, on visite quoi aujourd'hui ?"
"- Rien, ma chérie, aujourd'hui c'est vacances ! "

MEXIQUEBon, on a tenu ce rythme, 1 aprés midi et 1 matinée (bel effort!). Ensuite on n'a pas pu s'empêcher d'aller visiter le site de Tulum, site unique dans son genre car construit au bord de la falaise, au dessus de la mer (ils étaient pas fous ces mayas, vue sur la mer, le top, et surtout aux premières loges pour voir arriver les conquistadors, quelle chance !).
Robin aura retenu 2 choses du site : on y accède en petit train (en fait, un tracteur déguisé en train, mais ça fait quand même l'affaire de nos loustics), et un caméléon promené en laisse par une touriste mexicaine . "Non, Robin, ne compte pas sur maman, pour en ramener un à la maison, parce que d'abord, les caméléons sont mieux dans la nature qu'au bout d'une laisse, et qu'en plus, qui est ce qui va le garder quand on repartira ?"

Ensuite, petite balade en ville, et là nous avons découvert que l'église mexicaine était bien plus futée que l'église française : plutôt que d'envoyer un curé tout rabougri ou un de ses disciples faire du porte à porte pour récolter le denier du culte, ils envoient des enfants mignons comme tout, qui font la tournée des restos et des bars à touristes (et oui, ils ont fait une étude de marché, et il y a plus de tune par là), pour chanter des petits chants de Noël contre quelques pesos. Bref on a failli se ruiner, en 2 heures on en a bien vu défiler 6 ou 7 petits groupes, Maëva était fascinée et Robin dansait comme un dératé, et nous on crachait au bassinet.

MEXIQUENous avons testé aujourd'hui le tourisme à l'américaine, on s'est payé (payé et bien le mot car hyper cher) une journée dans un "parc écologique" (le parc Xel-Ha), all inclusive. Au programme, snorkelling, snorkelling et snorkelling dans un endroit de rêve, avec au passage descente d'une rivière en bouée et balade dans la jungle et la mangrove. Nos titis ont retrouvés leurs copains les iguanes ainsi que des perroquets, des toucans, des coatis, des dauphins et des poissons de toutes les couleurs. Pour eux le top, pour nous un peu trop de touristes (ceci dit, on pouvait pas y trouver autre chose) et pas assez d'authenticité. ( Mais je crois que pour l'authenticité, définitivement il faut éviter le Riviera Maya)

Point positif : Maëva est la championne du snorkelling, heureusement qu'elle était là pour montrer les poissons à Seb, (parce qu'il a pas compris, que sous l'eau dans le masque il pouvait ouvrir les yeux), sans elle il n'aurait rien vu, et en plus elle lui tient la main pour pas qu'il ait peur devant des poissons aussi gros qu'elle.
Les garçons ont profité à bloc du "all inclusive", Seb a mangé pour les 3 jours à venir et bu pour la semaine,
Robin lui a décidé de manger des gambas..............................au goûter après sa glace à la vanille, heureusement que les filles savent encore se tenir.

11 Déc - CANCUN

MEXIQUEça y est, c'est la dernière journée, il doit être temps, car hier
- Robin a sauté dans la piscine sans les brassards, et il n'a pas un indice de flottaison encore super élevé, heureusement Papa était là.
- Maëva est tombée toute habillée dans la piscine, heureusement l'indice de flottaison est largement meilleur.
- un jour de plus, et c'est Papa ou Maman qui allait gouter l'eau de la piscine

Aujourd'hui, remontée vers Cancun, avec une route "magnifique" en bord de mer!!!! je dirais plutôt en bordure d'hôtel, des hôtels et encore des hôtels, on ne voit même plus la mer. Dommage! Finalement, on ne peut critiquer que ce que l'on a vu, et bien c'est fait, on a vu, et on n'aime pas.

Heureusement, le centre de Cancun est beaucoup plus authentique est beaucoup moins touristique, le parque de la Palapes a fait notre bonheur du soir, petit marché artisanal, aire de jeux pour les enfants, et pleins de petites cahutes de restauration rapide où les mexicains viennent dîner le soir. Et pour finir ce pérople en beauté, en rentrant à l'hotel une surprise de taille nous attendait : l'inauguration d'une immense fresque maya avec spectacle de danse maya à l'appui. Un vrai bonheur, les titis étaient subjugués.

MEXIQUEMEXIQUEMEXIQUEMEXIQUE